126e (Avr 2010) – L’Europe serait-elle dérangée par l’enseignement de l’évolution ?

126ème Conférence/déjeuner-débat

L’Europe serait-elle dérangée par l’enseignement de l’évolution ?

Conférencier : Charles Susanne,
Professeur d’anthropologie à la Vrije Universiteit Brussel et à l’Université Libre de Bruxelles

Vendredi 23 avril 2010


126ème conférence/déjeuner-débat sur le créationnisme et l’enseignement, suivi à lire

DARWIN, 200 ans après, un regard laïque

Edité par Charles Susanne et Georges Sand
ISBN 9782875210012

Le livre est le fruit d’une étude menée par un groupe de réflexion sur l’évolution des espèces et des dangers qui menacent cette science.
Hormis les fondamentalistes dogmatiques qui refusent de modifier leur opinion sur l’apparition de la vie sur notre planète et l’évolution des espèces par la sélection naturelle, la très grande majorité des scientifiques considère comme acquis le concept d’un monde en évolution.
Darwin a rendu possible une explication du monde sans créateur qui, pendant des millions d’années remanie lentement son œuvre. Il a donné ses lettres de noblesse à la biologie et, comme tout scientifique, le biologiste bâtit des hypothèses, les contrôle, les vérifie et les modifie si nécessaire.
La caractéristique fondamentale d’une théorie scientifique est d’être en dehors des dogmes et continuellement mise à l’épreuve de la critique, modifiée ou amendée. Certains peuvent penseront que l’Europe est épargnée des actions créationnistes et attaques obscurantistes contre les concepts d’évolution mais c’est là une illusion dangereuse.
Il est vrai que remettre en question des certitudes et s’interroger sur l’origine des choses et de la vie, c’est écorner le pouvoir et la suprématie des Eglises car les autorités religieuses voulant imposer une foi, elles rejettent toute ligne de vie basée sur le libre examen et crient à l’agressivité de la laïcité. Tout se passe comme si la laïcité a sa place dans la cité, à condition de se taire et de laisser faire.
L’évolution est essentielle pour une vision globale de la vie, c’est une condition nécessaire à l’humanisme. Elle incorpore la nature sans la rendre sacrée, reconnaissant que nous sommes libres et responsables de donner une valeur à notre propre existence.


Evolution et Créationnismes

75e numéro de la revue La Pensée et les Hommes Editions Espace de Libertés

Table des matières :
Paul DANBLON Le modèle évolutionniste : une évidence ? Pas pour tous
Charles SUSANNE Évolution et origine des êtres humains. Lorsque les sciences deviennent une condition nécessaire à l’humanisme
Georges SAND et John WÉRENNE Le créationnisme face aux biotechnologies
Guy HOUVENAGHEL Propos sur l’évolution
Laurence PERBAL Contingence versus dessein : gradualisme et complexité, les enjeux du débat
Gisèle VAN DE VYVER Objectifs et stratégies du créationnisme dit «scientifique»
Dr Aline GOOSSENS et Sandrine MATHEN Mouvements religieux controversés et créationnisme


Actes du colloque «Sciences et croyances»

En novembre 2010, le CAL organisait au Parlement européen une journée de colloque sur le thème «Sciences et croyances : la place de la démarche scientifique en Europe». Point de départ : le constat d’une pression anti-évolutionniste croissante sur les systèmes éducatifs et institutionnels en Europe (y compris en Belgique) où le créationnisme, sous ses différentes formes, essaie de s’imposer.
Or, remettre en cause le modèle de l’évolution revient à mettre en question la démarche scientifique, basée sur l’observation, l’expérimentation et la modélisation. La tentative des créationnistes – et à travers eux des religions – d’extraire la question de l’origine de l’homme du champ scientifique est une atteinte à la curiosité, au questionnement de la nature et à l’expérimentation. L’analyse et les débats ont porté sur l’articulation entre la science et la société en Europe ; science et technique conditionnant désormais la vie quotidienne du citoyen et, plus globalement, les rapports sociaux. C’est pourquoi elles font inéluctablement l’objet de diverses pressions que ce colloque a tenté de décoder.
Comment se procurer un exemplaire ?
Point Info Laïcité : rue de la Croix de fer, 60-62 à 1000 Bruxelles
02 201 63 70

Advertisements